Le couple est une réalité vivante, qui passe par différentes étapes au cours de sa vie.
Rien de plus normal, alors, qu’il connaisse des hauts et des bas, des caps plus ou moins difficiles à surmonter. "Les caps dans un couple sont arbitraires en termes de temps, précise Camille Rochet, psychologue et thérapeute. Cela varie d’un couple à l’autre et sont accentués par les événements de la vie."

Les psychologues identifient trois étapes dans l’évolution du couple : la fusion, la différenciation et le rapprochement.

Le premier cap, autour des 3 ans, est celui où la fusion fait place à plus de maturité dans les sentiments. Une certaine routine s’installe et on commence à voir les petits défauts de l’autre. Alors qu’on faisait tout ensemble, on ressent le besoin de s’épanouir par soi-même en ayant ses propres activités et centres d’intérêt.
Le cap suivant, autour des 7 ans, est redouté parce que couramment évoqué par les médias comme celui où le couple se remet en question. On se connaît par cœur, ce qui est à la fois rassurant et effrayant. « C’est aussi une période pendant laquelle certaines personnes souhaitent concrétiser des projets pour souligner leur attachement et leur engagement à l’autre. Ce cap est dur lorsque l’un des deux conjoints résiste à cet engagement (se marier, avoir des enfants, investir à deux…), explique Camille Rochet, ou que la vie ne permet pas de tels projets (infertilité, problèmes financier…). Ils doivent changer leurs idéaux, trouver d’autres voies d’engagement et d’accomplissement, d’autres projets fructueux à deux. »
Et plus tard, viendront les caps des 10 ou 15 ans qui « arrivent en parallèle de crises personnelles, type crise de milieu de vie » conclue la psychologue.
Bien que tous les couples ne soient pas voués à être déstabilisés, cette évolution normale est parfois très perturbante et le conjoint peut alors penser que l’autre s’éloigne de lui, ce qui n’est pas le cas.
La difficulté est d’accepter les changements, de passer de l’amour passion qui est explosif et qui remue au quotidien à un amour plus serein, plus doux, plus agréable et bienveillant et qui permet d’être soi-même en toute liberté et d’évoluer sereinement côte à côte, en couple.

Sources :
https://www.20min.ch/fr/story/le-cap-des-7-ans-nest-plus-celui-qui-devrait-inquieter-les-couples-518073882524
https://www.marieclaire.fr/,les-10-caps-a-franchir-dans-une-relation-amoureuse,731207.asp