L’Agence L’Oasis, Une Agence Pas Comme Les Autres,
Plus De Hasard que des Rendez-Vous.

« Je refais toujours les mêmes erreurs ! »

Unsplash.com/Pexel photos


La répétition des scénarios de vie

Amélie D, 27 ans, me confie il y a quelques jours son histoire. Elle a vécu plusieurs relations amoureuses qui ont mal fini, la laissant meurtrie. A chaque fois, le même schéma se répète : elle est attirée par un homme beaucoup plus âgé qu’elle ; elle s’attache à lui, et découvre après coup l’alcoolisme de son compagnon. Crises d’ébriété, infidélité… la belle histoire dont elle avait rêvé se transforme en cauchemar.
« Mais comment est-ce que j’ai pu refaire à chaque fois la même erreur ? Heureusement, maintenant, j’ai compris. C’est fini tout ça. Je sais que maintenant, je n’irai plus avec ce genre d’homme », conclut-elle.
Ce qui est arrivé à Amélie, c’est la répétition d’un scénario de vie. Dans le livre éponyme, le psychologue Jean Cottraux (Éditions Odile Jacob) décrit le processus qui pousse certaines personnes à reproduire plusieurs fois un comportement qui les mène dans l’impasse ; la plupart du temps, il s’agit d’une relation qui s’avère plus destructrice que constructive.
Est-ce une fatalité ? Non, heureusement.
Briser la répétition des scénarios de vie, c’est possible. Pour cela, plusieurs étapes sont nécessaires :
Il faut tout d’abord comprendre le processus qui nous pousse à rechercher une situation qui nous est nocive. Souvent, il est étroitement lié à notre passé, notre enfance. Nous cherchons à« réparer », à travers la relation amoureuse présente, un lien du passé qui a été brisé ou insatisfait avec l’un de nos proches -la plupart du temps, notre père ou notre mère. Dans notre exemple, Amélie a réussi à identifier (simplement par l’introspection) qu’elle agissait en référence à son père, alcoolique lui aussi, dont la présence lui a cruellement manqué pendant son enfance. Le problème, c’est que l’on ne peut pas réparer le passé à travers une relation présente. Rien ne peut revenir en arrière faire ce qui n’a pas été fait, ou défaire ce qui a été fait. Comme cette relation est vouée à l’échec (le but n’étant jamais atteint) si rien ne vient enrayer le processus, nous allons une fois la relation terminée chercher une autre relation similaire -toujours avec le même objectif inconscient.
Une fois que nous avons compris ce processus qui nous est propre, il faut se poser la question à chaque nouvelle rencontre et prendre conscience, quand on est attiré par une personne, de son lien éventuel avec ce processus. Nous sentons que nous allons à nouveau répéter ce maudit scénario ? Prenons-en bien note et passons à la phase suivante.
Nous pouvons agir en verbalisant notre vécu, en décrivant ce processus tel que nous l’avons « décortiqué ». Un ami intime peut nous aider à nous confier. Un professionnel des relations humaines ou un psychologue peut également nous aider à y voir plus clair.
Une fois le scénario compris et décrit, le plus difficile est fait. Le problème est en quelque sorte « derrière nous ». Comme si une fois le coupable démasqué, il n’osait plus s’imposer dans notre vie !
Car n’oublions pas l’essentiel : c’est notre vie… c’est donc à nous de décider du chemin qu’elle doit prendre. Pour le meilleur et non pas pour le pire.

Juliette Marchal

Voulez-vous commenter cet article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.