Qui ne rêve pas d’un couple parfait éternellement passionnel, avec au partenaire idéal comme dans les comédies romantiques ? Pourtant, il faut se rendre à l’évidence : dans la vraie vie, le couple parfait n’existe pas et c’est tant mieux !

Avancer avec l’idée que l’on se fait d’un couple idéal peut être une belle feuille de route, mais attention : la notion de perfection, l’idée de l’homme ou de la femme parfaits sont propres à chacun. Chercher à façonner l’autre à l’image de ce partenaire idéal risque d’apporter beaucoup de désenchantement. S’il tente de s’y conformer par amour, il risque alors de perdre son identité. S’il résiste, des tensions peuvent mener le couple à la rupture. La part importante de l’imaginaire dans les projets conjugaux explique essentiellement les désillusions de la vie de couple et l’augmentation constante du nombre des divorces.

Le début d’une relation est un moment magique
. Tout semble facile et positif, chacun fournit des efforts. Mais quand la réalité du quotidien s’impose et que la routine s’installe, la romance perd de son éclat ! « Je me suis mariée pensant que je connaîtrais le vrai bonheur, raconte Marion. Ma solitude de jeune fille allait enfin se terminer. Avec mon mari, un jeune homme charmant pendant nos fiançailles, j’étais convaincue de réaliser le plus merveilleux couple du monde. J’étais persuadée que nous partagerions tout. Je ne vais pas dire que je suis tombée de haut, mais quand même, j’ai vraiment été déçue. »
À un moment donné, il faut accepter que l’autre soit imparfait et qu’il ne puisse pas être celui qui comble tous les manques et toutes les attentes. Cette phase de désillusion peut faire peur. Mais c’est là que commence le véritable amour parce qu’on aime l’autre pour ce qu’il est vraiment.
La relation qui se noue entre les conjoints est singulière. Chacun apporte son histoire personnelle et la relation évolue au gré des expérience communes et du temps qui passe. Aussi faut-il accepter que chaque couple soit différent et ne corresponde jamais à l’idéal imaginé.
Le partenaire idéal est avant tout celui qui veut du bien à son conjoint et lui permet d’avancer : il l’encourage, le met en confiance et l’aide à révéler le meilleur de lui. Ce qui ne signifie pas qu’il n’y a jamais de dispute ! C’est dans sa capacité à surmonter les périodes plus difficiles que l’on peut juger de la bonne santé d’un couple. Certains les dépasseront. D’autres se résigneront à vivre côte à côte, mais plus ensemble. D’autres encore finiront par se séparer.

C’est certain, la vie de couple n’est pas un conte de fées et nier cette réalité peut constituer un obstacle au bonheur. Mais ceux qui l’admettent et travaillent à son harmonie peuvent témoigner que la vie à deux vaut la peine d’être vécue et affirmer comme Sophie : « Je me suis mariée croyant que c’était bien, mais c’est tellement mieux ! »