Une rupture amoureuse n’est jamais facile à vivre. Selon la psychologue Lisa Letessier, on a tendance à sous-estimer la douleur liée à un chagrin d’amour qui est pourtant réelle et qui « déclenche les mêmes processus psychologiques qu’un décès : il faut faire le deuil d’une personne bien vivante, mais qui nous refuse sa présence, son amour, son soutien. » En plus d’affecter le moral, la douleur ressentie est tout à fait observable en termes de douleur réelle et occasionne un dérèglement du processus biologique.

Notre organisme réagit douloureusement à trop d’émotion

La séparation avec l’être aimé occasionne bien souvent un trop plein d’émotions qui ne sont pas toujours extériorisées, mais qui font perdre le contrôle de notre corps et de notre vie en général. Elle «  génère une sensation de mal-être avec des degrés variables allant du spleen, tristesse, nostalgie, effondrement psychique, avec parfois l’impression que plus rien n’a de sens. Lorsqu’on a le cœur brisé, une forme de douleur psychique à entendre comme un équivalent de dépression amoureuse s’empare de nous  », explique Sébastien Garnero, psychologue, psychothérapeute et sexologue. Ces symptômes psychiques peuvent être accompagnés d’un cortège de symptômes physiques avec des troubles psychosomatiques comme des céphalées, des blocages du dos, des sensations de vertige, des problèmes de peau, des nausées, un sentiment de fatigue persistant, de l’anxiété, une accélération du rythme cardiaque, etc. «  Il n’est pas rare, ajoute Sébastien Garnero, que certains patients présentent un mutisme, une brusque aphonie les laissant sans voix. »

Le syndrome du cœur brisé existe vraiment

Des émotions trop fortes et la perte d’un être cher seraient capables de briser le cœur. Ainsi, le mari de l’enseignante décédée lors de la fusillade d’Uvalde survenue le 24 mai 2022 aux États-Unis, serait mort de chagrin. "L’accumulation de stress conduit à une fragilité émotionnelle, qui peut aboutir à une paralysie du muscle cardiaque. Le cœur se met en état de sidération face à l’événement de trop, qui aurait pu être anodin en d’autres circonstances. C’est le Takotsubo, syndrome du cœur brisé ou cardiomyopathie de stress", commente le Professeur Claire Mounier-Véhier, cardiologue au CHU de Lille. Le chagrin faisant suite à une séparation entraîne la libération des hormones liées au stress, comme le cortisol ou l’adrénaline. Ce qui se traduit, chez la plupart des personnes, par des nausées, une sensation de manque d’air ou bien encore par un ralentissement du rythme cardiaque. Mais chez un patient atteint de Takotsubo, le taux de ces hormones est 7 à 34 fois supérieur à la normal. Sous l’effet de leur libération massive, une partie du cœur ne se contracte quasiment pas. Il se ballonne et prend la forme d’une amphore. Pris à temps, le takotsubo est réversible : le cœur reprend alors sa forme et ses fonctions initiales dans les deux semaines. Ce trouble toucherait neuf femmes pour un homme.

Il n’existe malheureusement pas de remède miracle pour soulager un chagrin d’amour, mais il faut le prendre au sérieux. On ne peut que laisser faire le temps et essayer de réduire son stress en privilégiant des moments de détente et de relaxation, en travaillant sa respiration, en pratiquant un sport ou une activité créative… afin d’arriver à prendre du recul.

Sources :
Medisite, le 25/07/2022 : Cœur brisé, 5 choses qui se passent dans le corps lors d’une rupture, par Emmanuelle Jung
Doctissimi, le 30/05/2022 : Takotsubo, le chagrin peut réellement vous briser le cœur, par David Bême
Essentiel santé, le 15/04/2021 : Qu’est-ce que le takotsubo, le syndrome du cœur brisé