L’Agence L’Oasis, Une Agence Pas Comme Les Autres,
Plus De Hasard que des Rendez-Vous.

Que faut-il penser des sites de rencontre ?

Fotolia


S’inscrire sur un site de rencontres est aujourd’hui devenu presque banal. Les principaux sites opérant sur le territoire français revendiquent plusieurs millions d’inscrits.

Les sites de rencontre, est-ce la solution ?

Pour les personnes à la recherche de l’âme sœur, les sites de rencontre sont une solution tentante : faciles d’accès, peu coûteux, ils vous promettent de trouver facilement le partenaire idéal. Est-ce aussi simple ? Non, si l’on écoute ceux et celles qui les ont pratiqués.

Les sites de rencontre présentent trois défauts majeurs : le manque de garanties, le manque d’accompagnement et le manque de spontanéité.

  • Manque de garanties : les profils ne sont pas vérifiés. Rien ne garantit que le métier, le statut matrimonial ou l’âge de la personne avec laquelle vous allez commencer à échanger sont réels. Hélas, de nombreuses personnes déjà mariées ou en couple se présentent sur ces sites comme célibataires, et recherchent ainsi des relations extraconjugales faciles. C’est même un véritable jeu pour certain(e)s que de « piéger » des cibles en se présentant comme libres. Il est difficile de détecter ces intrus et c’est bien souvent une fois la relation engagée que le pot aux roses est découvert. Et là, le mot « déception » est faible…
  • Manque d’accompagnement : la recherche n’est pas guidée. Vous errez au milieu d’une multitude de profils tous plus attirants les uns que les autres mais au fond, comment savoir qui peut vous convenir ? Les points communs et activités partagées sont des éléments bien superficiels. De plus, les personnes qui s’inscrivent sur des sites de rencontre sont souvent fragilisées émotionnellement après une rupture ou une longue période de solitude, qui les amène à douter d’elles-mêmes. Dans ce climat, on a souvent les nerfs à fleur de peau, et la moindre réponse négative, ou pire, la rupture brutale d’une conversation qui semblait jusque-là bien se dérouler, avec une personne qui vous « blackliste » soudain sans aucun préavis, peut être véritablement traumatisante. Ce sont les montagnes russes du cœur… avez-vous l’envie, sinon la force, de supporter ces hauts et ces bas ?
  • Manque de spontanéité : les rencontres sont virtuelles. Les échanges se font d’abord par écrit avant de se rencontrer physiquement. Et bien souvent, ces échanges virtuels se prolongent au-delà de ce qui serait souhaitable, créant une première relation parfois trompeuse. La crainte de la « vraie » rencontre augmente de plus en plus : « Vais-je le (la) décevoir ? Vais-je être déçu(e) ? » Bien souvent, c’est en effet la déception qui est au rendez-vous, car l’échange virtuel a opéré un phénomène de cristallisation : privé d’une image opposable, on a paré l’autre de toutes les vertus, morales et surtout physiques. Hélas, la personne d’en face en a fait autant et s’apprête elle aussi à être déçue en vous voyant… Plus dure sera la chute !

Quelques témoignages :

« Au départ, j’étais naïve, je pensais que tout le monde était “clean” sur ce site. J’ai commencé à correspondre avec un homme que je trouvais très bien, très sérieux, posé. Il se présentait comme séparé. On a fini par se voir pour prendre un verre, puis un autre. Rien ne s’est passé entre nous mais disons que l’on s’est fréquentés. Et au bout de plusieurs semaines il m’explique qu’en fait, il vit toujours avec sa femme, mais qu’il ne l’aime plus et qu’il est en train de se séparer. Première surprise ! Quelques semaines plus tard, deuxième surprise : sa “femme” avait dû intercepter un de mes textos (innocent d’ailleurs), et elle m’envoie le message suivant : “A. est marié et père de trois enfants. Arrêtez de draguer les hommes mariés et allez voir ailleurs !!!” Inutile de dire que j’ai cessé de voir l’homme en question. »

Christelle

« J’avais vraiment l’impression d’être une nana sur un catalogue. Une fois, un super beau mec m’a contactée, il avait quasiment dix ans de moins que moi. Il était galant, flatteur mais aussi très direct… j’avais nettement l’impression qu’il se constituait un « vivier » … Je finis par lui donner mon numéro de portable, il me contacte, et là il me demande « c’est bien toi qui as les cheveux longs et qui as 36 ans ? » Ca montrait bien qu’il en mettait des tas dans son panier pour passer commande ensuite ! C’était tellement gros que finalement ça m’a amusée et je lui ai répondu « oui, je suis le matricule 42 798 ». Franchement, mieux vaut en rire qu’en pleurer ! »

Julie

« C’est très difficile de se rendre compte de ce qu’est vraiment la personne à partir d’une simple fiche et d’une photo. J’avais flashé sur une fille, on a commencé à discuter, je n’ai rien remarqué de spécial, elle me plaisait. On a commencé à sortir ensemble. Et c’est petit à petit que je me suis rendu compte que c’était une vraie cinglée ! Pourtant, dans nos échanges par chat, tout allait bien. Et puis je crois que je restais sur ma première impression, en fait, je voulais me persuader que tout allait bien, qu’elle était comme j’avais imaginé au début… en fait, je ne voulais pas voir la vérité en face. J’ai quand même fini par rompre, parce que vraiment ce n’était pas une fille pour moi. Et là, retour à la case départ ! »

Antonio

« Quelle déception quand je l’ai vu ! D’abord, il était beaucoup plus petit que ce que j’imaginais. Mais ce n’est pas vraiment le problème. Quand on s’envoyait des messages, il me mettait juste quelques mots, et puis un lien vers une vidéo de musique sur Youtube. Je trouvais ça bizarre au début mais je me suis coulée dans sa façon de faire, je lui ai moi aussi envoyé des messages très courts avec de la musique. On s’est envoyé des messages comme ça pendant deux semaines. Et puis deux semaines après, on s’est donné rendez-vous dans un café. Le cauchemar ! J’étais hyper stressée et lui encore plus. Au final, je me suis retrouvée face à un genre d’autiste qui parlait par monosyllabes. Et moi du coup ça m’a tellement déstabilisée que je n’ai pas non plus réussi à décrocher un mot ! Il y avait des moments de silence super longs, qu’est-ce que je me sentais mal à l’aise ! Les gens d’à côté ont du bien se marrer... J’ai fini par mettre fin au supplice en lui disant que j’avais un RDV pour le boulot. Je n’ai pas donné suite avec lui, mais j’ai mieux compris pourquoi il m’envoyait des messages aussi courts ! »

Valérie

Ecrit par Juliette Marchal.

N’hésitez pas à partager vos propres expériences sur les sites de rencontre en postant un commentaire !

Voulez-vous commenter cet article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.