Un haut niveau social de la clientèle

Il faut savoir qu’au XIX è siècle, l’homme atteignait sa majorité à 25 ans et la femme à 21 ans. Ils ne pouvaient contracter mariage avant d’être majeur sans le consentement de leur père et mère. Or, l’âge moyen des personnes qui avaient recours aux agences matrimoniales était de 21 ans pour les femmes tandis que le tiers des hommes avait plus de 40 ans. Les parents étaient donc souvent impliqués dans la commercialisation du mariage de leur fille qu’ils promettaient à un homme beaucoup plus âgé qu’elle.