Pour ceux qui ne connaissent pas, Tinder est actuellement l’application de rencontre sur smartphone la plus populaire au monde.

Très addictive, elle repose sur le système de géolocalisation et récupère l’âge, l’orientation sexuelle et les photos des inscrits, via Facebook. Des photos d’hommes ou de femmes géographiquement proches sont proposées et l’application demande de les « liker « ou de les « disliker ». Si deux personnes ont « liké » mutuellement leur photo, elles peuvent alors discuter sur l’appli et se rencontrer facilement puisqu’elles sont proches.

Avec 4,33 % de sa population présente sur l’application (contre 2,6 % au niveau national), le Finistère semble être le département de France le plus accros à Tinder, devant les Hautes-Pyrénées et la Haute-Vienne ! l’Ille-et-Vilaine arrive à la quatrième place avec 3,94% d’habitants actifs sur l’appli, tandis que le Territoire de Belfort, l’Eure et Loire, et L’Aisne arrivent en dernières positions.

La covid et les confinements successifs ont fait bondir de 22 % l’activité de Tinder, leader chez les 24-40 ans. 36% sont des femmes et 64% des hommes. Les adeptes du site de rencontres s’y rendent en moyenne 6,8 fois par mois.

Cela pourrait faire sourire si une étude américaine ne révélait pas que Tinder serait nuisible pour l’estime de soi, que les utilisateurs auraient moins confiance en eux que ceux inscrits sur d’autres applications parce qu’ils auraient plus de difficultés à assumer leur apparence.

La conclusion qui s’impose est donc qu’il vaut mieux privilégier la communication « dans la vraie vie », en dehors des réseaux sociaux et autres applications.

Sources :
https://www.20minutes.fr/high-tech/3242539-20220225-finistere-sur-tinder-le-departement-est-numero-un-en-part-de-population-utilisatrice
https://www.letelegramme.fr/soir/tinder-les-finisteriens-sont-ils-vraiment-les-plus-actifs-sur-l-appli-de-rencontres-02-03-2022-12931786.php